Et voila (enfin) le 2eme conte forcé!

Publié le par Adri Elric

Et le voila enfin le 2 eme conte forcé (je sais je sais ,jen ai zapé 2, mais vou pouvez pas savoir comme c chian de faire ce blog)
Donc voici ce que ma donné Nathalie (enfaite c ma mere, ouai ouai c super la honte vegra de sa race ,yo tro relou): Je dois ecrire une histoire damour qui se passe en Slomaquie (pays que j'ai créé) .
Les contraintes:
-Le hero doit parlé en vers
-Le hero a un toque: il rote tres souvent
-L'histoire doit se terminé par un jeu de mot pourri.

Donc Let's Go:

Notre histoire se passe a Brastkung, la tres celebre capitale de la Slomaquie. Adri Elric vit dans son appartement a proximité de...la decharge,depuis 2 ans. Mais ces 2 ans il les a passé seul! Dailleur les 3 ans avant son emménagement aussi  il les a passé seul. Ce jeune réalisateur n'a jamais été doué avec les femmes. N'aller pas croire qu'il s'est prit des millier de rateau, non, car ce n'est pas le genre d'homme a aller abordé une femme,encore moins une qui lui plait.

Mais Adri est amoureux. Cette fille il la cotoi tout les jour, la vois ,l'admire, l'observe de tout son coeur. Mais il n'arrive pas a lui parlé. Chaque fois qu'il la vois, il la regarde ,et si par malheur elle tourne son regards vers lui , il envoi le sien ailleur , fesant semblant de regarder autour de lui. Le soir il reve d'elle. Il imagine differente situation ou elle apprend qu'il l'aime et qu'elle lui avoue ses sentiments réciproque. La débute une merveilleuse histoire d'amour....dans ses reves...
Une fois il a essayé de l'abordé , mais ca a donné un vulgaire:
"euh ...salut...euh tu sais je....enfin...
-oui?
-non rien c'est crétin *BURP*"

Il ne survivait pas a cet amour secret et blessant. Il se disait qu'il n'etait qu'une sombre merde, qu'aucunes filles ne voulait de lui; que ses effort ne servait a rien; et qu'il ferait mieu de mourir. Il ne croyait vraiment pas a ses chance de trouver une petite amie. Mais cela etait du a ses nombreux echec amoureu, ou ses relation se retrouvait souvent a un etat d'amitier de bon copain. Le bon copain. Il n'en pouvait plus de ce statut, il n'etait que ca pour les filles qu'il rencontrait. Jamais il n'était l'homme toujour révé d'une fille. Non. Il n'etait que le bon copain qui fait rire et qui resout les probleme. Autant dire qu'il n'attendait plus rien de l'amour.

Mais un jour, Alors qu'il prenait le bus pour aller a son ecole de cinema, cette fille,celle dont il etait fou amoureux, s'est assise a coté de lui
"Salut adri.
-Salut a toi aussi
-euh ca va?
-aussi bien hier qu'aujourd'hui *BURP*.
-mmh mmh moi ca va bien."
Le bus etait enfin arriver et ils sortirent. Helas pas ensemble.Ca non, loin de la. C'etait encore un echec cuisant. Lui se demandait si elle avait remarqué ce malaise qu'il le traversai,et si elle avai compris pourquoi ce malaise. Il esperait aussi qu'elle lui dise "tu sait ,jai remarqué tes petit regards, et jaimerai savoir si ,comme moi, tu aimerai sortir avec moi" . Mais la suite il l'imaginais soit comme il la reve soit comme "Parceque moi aussi j'aimerai sortir avec moi, sinon pour toi tu peux te foutre le doit dans le *** " .

Un jour il se décida a aller la voir et .... ce n'est pas vrai. cette histoire ne peut avoir de fin car (l'auteur en a ras le cul) il ne lui avoua jamais ses sentiment, et préfera rester seul en l'oubliant. Dailleur il aretta ses etudes pour devenir Oublier sur un Chantier, metier qu'il préférai car plus de travaux manuel ,d'instruction. FIN!

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voila. Je sais c'est court et c'est pas drole,dsl mais c qui le chef ici?! x). Toute ressemblance avec des personnes ou cituation existente est totalment fais expret et l'auteur s'engage a recevoir des morales mais pas a y repondre.

 

Maintenant je vous donne l'immense joie de pouvoir lire les dialogue en version original (donc Slomaquistien):

 

"eh...Haskia...eh truk knav niek...liamo...

-itché?

-Nor nadic Zamiov Vlounof *RURT*"

 

"Haskia Adri.

-Haskia an truk tambierk.

-eh flou gran?

-Tambierk olse Yesterdav zaki Ojourkar *RURT*.
-Mmh mmh Mias Flou gran olse."

Sur ce:
A Ciao

Publié dans Grand nimporte quoi

Commenter cet article

nathalie 03/07/2009 15:39

dis donc charlatan , ils sont où les vers et le jeu de mot pourri!!!!!!!!!